La Bête du Gévaudan - Les Chastels

Des personnages (trop) rustres ?

Ils sont surtout connus pour avoir volontairement fait enliser deux gardes chasse d’Antoine dans une tourbière, mais ils n’étaient peut-être pas aussi dépravés que ne l’affirment certains écrits.
Néanmoins ils ont sans doute joué un rôle important dans l’affaire de la Bête ; probablement dans la logistique de terrain, car ils connaissaient bien les lieux. De nos jours on parlerait probablement de personnages clés...

Cependant un pacte a probablement eu lieu entre le clan Chastel et Antoine l'envoyé du Roi, et ce pour plusieurs raisons :

– Pourquoi ont-ils été libérés après seulement deux mois de prison (peut-être moins d’ailleurs), alors qu’ils étaient passibles des galères ?

– Comment auraient-ils pu conserver leurs fusils après cet incident, alors que la détention d’armes était formellement interdite aux paysans ?

– La chasse fructueuse d’Antoine démontre qu’il a eu une organisation minutieuse de celle-ci, et révèle là encore un probable arrangement.

– Pourquoi n’y a t-il pas eu d’attaque durant 40 jours après qu’Antoine eut tué son loup ?

La Rivière Guitard

Les Chastels, Jean et ses fils, étaient des chasseurs (peut-être un peu braconniers), mais à défaut de preuves que peut-on leur reprocher d’autre officiellement ?

Surement pas d’être des meneurs de loups ou autres bêtes sauvages, comme l’on affirmé certains auteurs du passé dans des sagas ou des romans.

 
La Légende des Meneurs de Loups


 
 
 


 
 
 
 
Copyright © 2019 Kréalistana