La Bête du Gévaudan

Accueil

  • Bonjour et bienvenue  sur ce site dédié

  • à l’histoire de la Bête du Gévaudan.

Grand merci à vous tous : fin août 2016 vous êtes plus de 115 000 à avoir visité ce site depuis sa création en février 2009

L’année 2016 correspond au 250 ème anniversaire

de l’année de répit (relatif), des 4 ans qu’a duré cette affaire !

 

Profitez de cette occasion pour en savoir davantage sur cette histoire criminelle ; faites une escapade originale et dépaysante : voir à stages

 

Offrez vous « la bible » de l’affaire de la Bête du Gévaudan, un ouvrage inégalé ; voir à auteur / publications

Mais vous pouvez aussi adhérer à notre association, et

ainsi approfondir vos connaissances sur le sujet.

Contact : labetedugevaudan20@gmail.com

06 88 98 83 04

 

la Bête en bref

L’affaire de la Bête du Gévaudan, n’est pas une simple légende comme beaucoup de gens peuvent le penser, mais une grande énigme, une série criminelle bien réelle, une tragédie aux nombreuses victimes.

En effet au total on déplore près de 200 attaques dont 80 au moins furent mortelles, essentiellement sur des enfants âgés de 8 à 16 ans, bien que quelques adultes furent aussi attaqués.

Selon nous, la Bête n’était pas un simple loup comme trop d’auteurs l’ont affirmé. Si les paysans ont spontanément parlé de Bestia, Bestiaou, Bestieu, Bestio, c’est bien que celle-ci se différenciait du loup ; des loups ils en voyaient au quotidien, et ne pouvaient donc faire la confusion. D’ailleurs la plupart des victimes n’étaient pas consommées ; la Bête tuait plus par jeu que par nécessité.

La Bête était un animal solitaire, contrairement aux agissements des loups, qui eux vivent en groupe. A noter aussi qu’aucune autre série de ce type, et imputable au loup n’est signalée ailleurs dans le monde.

La Bête, un animal « fabriqué » ou importé ?

Si la Bête n’était pas un loup, ni un homme agissant seul, la Bête était-elle donc un animal conçu par l’homme, ou introduit dans ce pays par celui-ci ?

La Bête était probablement une association diabolique mettant en jeu l’ homme et un animal. C’est même une évidence, une Bête seule n’aurait pu agir aussi longtemps sans être tuée, capturée, ou empoisonnée ; elle dépendait étroitement de l’homme pour s’abriter, se nourrir et être soignée.

Pour en savoir plus, entrez dans le détail en cliquant sur les onglets ci-dessus.

 

 

Posez une question, apportez votre contribution, faites des remarques ou signalez un événement en rapport avec cette affaire… : cliquez sur contact.
Enfin vous pouvez demander une conférence sur le sujet !